Cardinal Monsengwo : « Nous sommes jetés en terre, nous sommes ignorés, bafoués, piétinés… »

Publié le par La Cité Africaine

Le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa, estime que la RDC vit un temps de confusion, d’obscurité, de désespoir. Mais, poursuit-il, au plus profond de la nuit, l’aurore pointe déjà à l’horizon.

« Peuple congolais, nous nous sentons comme si nous étions un grain jeté en terre. Nous sommes ignorés, bafoués, piétinés. Nous vivons dans le pays un temps de confusion, d’obscurité, de désespoir. Mais nous savons qu’au plus profond de la nuit, l’aurore pointe déjà à l’horizon. Nous ne pouvons pas nous laisser envahir par le fatalisme», affirme le cardinal Laurent Monsengwo, dans son message de Pâques, lu dans toutes les paroisses de son archidiocèse à l’occasion de la fête pascale, samedi 15 et dimanche 16 avril.

Le cardinal Monsengwo souhaite que la résurrection de Jésus soit l’Esperance pour un monde nouveau. Mais il estime que le pays doit ressusciter avec le christ.

« Nous avons l’assurance que le Christ ressuscité nous appelle à ressusciter avec lui. Le pays aussi doit ressusciter, c’est-à-dire quitter le vieil homme et revêtir l’homme nouveau. Le Christ est avec nous avec son pouvoir, son pouvoir d’amour. Il subit avec nous les situations d’injustice, de confusion, d’incertitude, non pas pour y rester, mais pour nous en libérer. C’est lui le maître de notre histoire. Cette histoire nous la façonnons avec lui pour créer une société de vie meilleure, une société de vie digne de notre foi de ressuscité», poursuit le cardinal Laurent Mosengwo dans son homélie, avant d’appeler les chrétiens à abandonner l’hypocrisie et l’injustice.

« En même temps, éveillons une nouvelle solidarité entre nous, soutenons-nous dans notre marche. Luttons pour une nouvelle société avec les armes de la vérité, de la justice, sans mensonge ni hypocrisie. Vivons en enfants de lumière. Donnons-nous la main pour que notre espérance soit une étoile qui nous guide vers le chemin du Ciel», recommande l’archevêque métropolitain de Kinshasa.

CITAF

 

Publié dans citaf

Commenter cet article