Echos du Kongo Central

Publié le par La Cité Africaine

Adoption du calendrier de la session de mars 2017 à l’Assemblée du Kongo Central

Les députés provinciaux du Kongo Central, réunis jeudi en plénière sous la direction du président de l’Assemblée provinciale, Léonard Nsimba Nzungila, ont adopté le projet du calendrier de la session ordinaire de mars 2017, rapporte l’ACP. Auparavant, le rapporteur de l’assemblée Philippe Muanda Vuidi avait lu à l’intention de la plénière le projet de ce calendrier qui, a-t-il indiqué, reste ouvert pour recueillir d’autres points.  Dans un premier temps, ce calendrier qui comprend des matières réparties en cinq rubriques, parmi lesquelles les rapports du bureau, les matières non législatives et législatives, les contrôles parlementaires et les arriérés  parlementaires, renferme 17 points à traiter au cours de cette session.

 

Un important lot de vivres avariés incinérés à Matadi

La coordination provinciale de la Quarantaine animale du Kongo Central a procédé, jeudi  à Matadi, à la destruction par incinération d’un important lot de vivres frais avariés  importés du Brésil et de l’Allemagne abandonnés par leurs importateurs dans les installations portuaires pour des raisons non encore élucidées, a appris l’ACP vendredi de source proche de cette coordination provinciale. L’opération d’incinération, qui a eu lieu sur le site situé à 6 kilomètres en amont de la ville de Matadi sur la route nationale Matadi-Kinshasa, s’est déroulée en présence des services régulièrement impliqués dans ce genre d’opération, notamment  l’Agence nationale des renseignements (ANR), la Direction générale de migrations (DGM), l’Office congolais de contrôle (OCC), la Direction générale des douanes et accises (DGDA) et de l’Environnement, a indiqué la source. L’organisation de cette opération s’inscrit dans le cadre de l’assainissement environnemental initié par la coordination provinciale de la Quarantaine animale dans les installations portuaires de Matadi, en vue d’épargner la population de la consommation des vivres frais et autres produits avariés.

 

Lutte contre la recrudescence du banditisme à Matadi

La recherche des voies et moyens de lutter contre la recrudescence du banditisme caractérisé par des vols à répétition à main armée avec effraction à Matadi, chef-lieu des institutions politico-administratives, a été au centre  de la réunion du comité urbain de sécurité élargie aux commandants des trois communes de Mvuzi, Nzanza et Matadi , présidée jeudi par le maire de la ville, Jean-Marc Nzeyidio Lukombo. Selon l’ACP, les participants, qui ont fait un constat malheureux de l’insécurité grandissante observée dans la plupart des quartiers des trois communes, ont arrêté certaines mesures visant à garantir la sécurité des paisibles citoyens et à traquer les inciviques  qui sèment la désolation et l’inquiétude parmi la population, notamment pendant la nuit. Le comité urbain de sécurité élargi a décidé le renforcement des patrouilles nocturnes et diurnes des éléments de la Police nationale congolaise (PNC) avec l’appui de la population appelée à dénoncer les foyers des suspects et le quadrillage des quartiers réputés zone rouge pour une  perquisition de porte à porte, afin de démasquer les pécheurs en eau trouble et les déférer devant la justice pour répondre de leur forfait. La réunion a fixé de 5 heures à 23 heures la circulation des motos-taxis. L’autorité urbaine a invité les propriétaires des parcelles à dénoncer tout suspect pour ne pas être poursuivi pour recel de ces hors la loi qui terrorisent la population.

 

766.860 enfants de 0 à59 mois vaccinés contre la poliomyélite au Kongo Central

Le coordonnateur provincial du Programme élargi de vaccination (PEV)/Kongo Central, le Dr Jean-Baptiste Mabunda, a indiqué vendredi à l’ACP que 766.860 enfants de 0 à 59 mois ont été vaccinés contre la poliomyélite au Kongo Central sur  une ciblée attendue de 732.597 enfants, soit 104,7%, rapporte l’ACP. Ces résultats ont été réalisés dans les 31 zones de santé que compte la province pendant la campagne de vaccination organisée du 9 au 11 avril 2017, a souligné le coordonnateur provincial du PEV. Les performances sont la résultante de la bonne sensibilisation des acteurs du terrain (superviseurs, vaccinateurs, mobilisateurs sociaux et aidants communautaires), la bonne explication sur l’intérêt de la campagne, le maintien du statut vaccinal, la disponibilité des ressources financières et leur arrivée à temps dans les zones de santé, a-t-il noté. La zone de santé de Masa, située dans le territoire de Kasangulu, au Kongo Central, a vacciné, du 9 au 11 avril, 21.830 enfants de 0 à 59 mois contre la poliomyélite sur une cible de 20.162 enfants, soit 108,3 %, a indiqué jeudi à l’ACP le médecin chef de zone, le Dr Damien Bigogo Mayamona. Cette campagne fait partie des journées nationales de vaccination organisées en RDC, pays libre polio depuis 2015, l’objectif poursuivi étant d’immuniser davantage les enfants de cette tranche d’âge en vue d’obtenir en 2019 un certificat d’éradication de cette maladie dans ce pays.  Pour réussir cette campagne, la zone de santé a travaillé dans 14 aires de santé, en alignant 196 prestataires répartis dans 63 équipes.

 

PNLP engagée dans un processus de distribution de la moustiquaire imprégnée au Kongo Central

La coordination provinciale du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) s’est engagée dans le processus de distribution de la moustiquaire imprégnée d’insecticide au Kongo Central, a indiqué jeudi à l’ACP le coordonnateur de ce programme, le Dr Nono Koka. Ce dernier a noté que la formation a commencé par une planification nationale à Kinshasa au début de l’année en cours et provinciale de lundi à mercredi à Matadi où 33 cadres provinciaux de la division provinciale de la santé ont été formés pour une micro-planification facilitée par les formateurs nationaux et provinciaux. La même formation va s’étendre prochainement auprès des équipes cadres des zones de santé, des infirmiers titulaires des structures sanitaires et des dénombreurs dans la perspective de la distribution de la moustiquaire en juillet prochain au Kongo Central, a-t-il noté.

 

Huit prisonniers transférés à Matadi après une tentative d’évasion à Boma

Huit prisonniers, dont cinq militaires et trois civils, ont été transférés la semaine dernière à la prison centrale de Matadi après une tentative d’évasion à la prison de Boma, a appris l’ACP mercredi de source proche de cette maison pénitentiaire. Selon la source, la prison de Boma est confrontée à un problème d’infrastructures adéquates. En septembre 2016, une tentative d’évasion avait été enregistrée dans cette prison de Boma et 20 prisonniers, parmi les auteurs de cette tentative, ont été transférés à la prison centrale de Matadi sur décision du gouvernement provincial.

 

Projet de partenariat sur l’entretien des latrines publiques à Matadi

Le maire de Matadi, Jean-Marc Nzeyidio Lukombo, a examiné, mercredi à Matadi, avec le directeur commercial de la Regideso les voies et moyens pour la signature d’un protocole sur la gestion de bornes fontaines servant à l’entretien régulier des latrines publiques réhabilitées grâce un financement de la Banque mondiale (BM), a appris l’ACP jeudi de la mairie. Selon la source, le projet de protocole de partenariat prévoit notamment le paiement régulier et à temps des factures de consommation d’eau de la Regideso par les gestionnaires des latrines publiques à travers les communes de Nzanza et Mvuzi. Les deux parties ont effectué peu après la réunion, en compagnie du bourgmestre de la commune de Nzanza, une visite d’inspection sur l’état de propreté et d’évaluation en eau desservie par la Regideso dans chaque latrine, a relevé la même source. Compte tenu de la situation géographique de la ville de Matadi construite sur le roc, plusieurs parcelles n’ont pas des toilettes et la construction des latrines publiques avait ainsi été initiée par les colonisateurs.

 

Les prévisions budgétaires 2016-2017 de la mairie de Matadi évaluées à 261 millions de Francs congolais

Les prévisions budgétaires pour l’exercice 2016-2017 de la mairie de Matadi sont évaluées à 261 millions de Francs congolais, a appris jeudi l’ACP de source proche de la mairie, au lendemain d’une réunion d’évaluation qui a regroupé mercredi le maire Jean-Marc Nzeyidio Lukombo et les chefs des bureaux urbains  générateurs des recettes.

Pour atteindre ces assignations, le maire a exhorté ses interlocuteurs à redoubler d’effort dans la maximisation des recettes afin de permettre à la ville de concrétiser ses projets de développement, notamment dans les domaines de l’assainissement environnemental , d’adduction d’eau potable, de réhabilitation du réseau de fourniture d’énergie électrique et de la voirie urbaine. Les chefs des bureaux générateurs des recettes, qui ont prêté une oreille attentive à l’exhortation du maire, ont rassuré leur interface de tout mettre en œuvre pour doter Matadi des moyens financiers conséquents pour la concrétisation du plan quinquennal de développement urbain de cette entité.

Une sélection de Phil. NGOMA

 

Publié dans citaf

Commenter cet article