Au pays de l’Oncle Sam

Publié le par La Cité Africaine

Barack Obama is back
Il vient de rentrer de longues vacances et décide sans attendre de prendre langue avec la jeunesse, cette élite de demain. C'est dans la ville de Chicago, son fief électoral, cette ville qui a fait de lui ce qu'il est devenu, que l'ancien président avait promis, lors de son discours d'adieu, qu'il resterait aux côtés de ceux qui l'avaient porté au pouvoir  huit ans plus tôt, à chaque fois que l'actualité l'exigerait.
Pour sa première apparition en public donc, le 44ème  président s'est tout de même voulu prudent. Dans l'auditorium de l'Université de Chicago où il a pris la parole, la semaine dernière, il a sciemment évité de faire allusion à son successeur. Pas un seul mot donc sur Donald Trump. Il n'empêche, l’hommel n'a pas su se départir de son humour légendaire en lançant de go : "alors il s'est passé quelque chose depuis que je suis parti?" Provoquant les rires dans l'assistance.
Mais en revenant rapidement à des choses beaucoup plus sérieuses, devant près de 500 étudiants de l'Université de Chicago, Barack a dit que "la chose la plus importante que je puisse faire est d'aider à préparer la prochaine génération des leaders à prendre le relais pour tenter de changer le monde".
L'ancien président a par ailleurs annoncé que la jeunesse et la citoyenneté étaient au cœur de la Fondation en gestation qui portera son nom et qui sera implantée dans le quartier Sud de la ville de Chicago. Et cela a une signification particulière, selon Barack Obama: " cette communauté m'a donné plus que j'ai été capable de lui rendre car elle m'a appris que les gens ordinaires peuvent, en travaillant ensemble, accomplir des choses extraordinaires."
En un mot comme en mille, Barack Obama plaiderait désormais pour le renouvellement de la classe politique américaine.
Des voix s'élèvent de plus en plus pour que l'ancien président prenne carrément la tête du Parti Démocrate. Attendons voir.

Double cérémonie à la Maison Blanche
Alors que le président Donald Trump se préparait à célébrer ses 100 premiers jours à la tête de l'Etat le plus puissant du monde le week-end dernier, c'est son épouse Melania qui soufflait mercredi ses 47 bougies d'anniversaire. Une manifestation intime a été organisée à la Maison Blanche pour fêter l'événement. Cela ne pouvait mieux tomber, après ces folles rumeurs qui inondent la presse sur les relations entre le président et son épouse.
À la vérité, l'on devrait également souligner que depuis quelques jours le président Donald Trump se fait désormais accompagner de la First Lady.
Par ailleurs, dans une série d'interviews accordées à la presse, Donald Trump semble regretter sa vie d'avant. Il réalise de plus en plus que la fonction présidentielle est une exigence.
"Je suis une star avant de devenir président. Je regrette ma vie d'avant car désormais je me prive de certaines choses. Il faut dire que je regrette ma vie d'avant," insiste-t-Il.
Le président se dit optimiste pourtant et confiant pour l'avenir. Il est également satisfait de son bilan à la tête de l'Etat sur les premiers cent jours.
Il y a aussi lieu d'épingler ce petit détail qui vaut tout son pesant d'or: c'est sur tweeter que le président Trump a présenté les vœux d'anniversaire à la Première Dame en lançant :"Happy birthdayour First Lady, Melania."Traduction en français facile: "Heureux anniversaire notre Première Dame Melania."

Donald Trump et le "marigot ‘’ de Washington
Alors qu'il était attendu, samedi soir, au traditionnel dîner annuel de l'Association des correspondants de presse à la Maison Blanche, le président Donald Trump a préféré effectuer le déplacement de Pennsylvanie pour y tenir une sorte de discours bilan, à l'occasion de ses 100 jours de pouvoir.
Devant plusieurs milliers de ses partisans,  il a frontalement attaqué la presse qui, selon lui, "diffuse des fausses nouvelles à longueur de journée. J'ai préféré venir ici en Pennsylvanie au lieu d’aller dans le marigot de Washington où on retrouve journalistes et acteurs de Hollywood."
Le président a par ailleurs vanté "un bilan exceptionnel de ses 100 premiers jours" de son mandat à la tête du pays qu'il a qualifié "d'unique dans l'histoire des États-Unis."
Mais en dépit de l'absence du président américain,  la soirée des correspondants de presse, le dîner a quand même eu lieu devant plusieurs autres invités et de nombreux journalistes.
Une occasion pour les hommes des médias de réaffirmer leur indépendance. Succédant au président de l'Association, plusieurs de ses membres se sont dits très attachés à l'éthique en ne diffusant que des informations obtenues de source digne de foi.
C'est bien la première fois depuis 1981 qu'un président des États-Unis ne prenne pas part au dîner organisé par l'Association des correspondants de presse à la Maison Blanche. En 1981, l'absence du président Ronald Reagan, qui se remettait d'une tentative d'assassinat, ne pouvait logiquement que se comprendre.
Voilà une occasion donc manquée pour le 45ème président qui aurait pu en toute convivialité inaugurer un nouveau départ dans ses relations avec les journalistes.

Impôts: ce qui devrait changer
L'Administration Trump vient d'annoncer une réforme fiscale de très grande ampleur avec la réduction de taux d'imposition pour les entreprises et les ménages.
Ainsi, désormais, le taux passe de 35% à 15% pour les deux catégories. Ce qui devrait, selon Washington, permettre aux entreprises de rapatrier leurs liquidités de l'étranger en n'acquittant qu'une seule fois l'impôt sur cette opération.
Mais cette bataille est loin d'être gagnée d'autant que certains élus du camp du président et les Démocrates n'entendent pas voter en faveur d'une telle mesure qui, de toute évidence, augmenterait le déficit.
Les débats s'annoncent donc très houleux au Congrès dans les prochains jours.

Ivanka Trump,  invitée spéciale d'Angela Merkel
La presse n'a jamais cessé de spéculer sur la présence permanente de la fille aînée préférée de Donald Trump à la Maison Blanche où, on le sait, elle a aménagé son Bureau sans titre officiel. Son rôle serait de porter régulièrement conseil au président.
Mais la semaine dernière, Ivanka a , pour la première fois, revêtu son "costume" de diplomate afin de répondre à l'invitation officielle de la Chancelière allemande et participer au sommet de G20 des femmes, réunissant plusieurs chefs d'entreprises dames. La responsable de la Banque Mondiale, Christine Lagarde y était également conviée.
Ce déplacement a provoqué un certain malaise en Allemagne où la presse s'est interrogée sur la présence de la fille du président américain à cette rencontre.
Abordée à ce sujet, Ivanka Trump a juste eu ces quelques mots: "Je suis moi-même assez peu familière avec ce nouveau rôle. Je suis humble face aux dirigeantes formidables réunies et j'écoute. Je suis là pour apprendre", dixit.
Apprécions tout de même l'humilité de la "First Daughter".

American Airlines pour de nouvelles dispositions en faveur des clients
La dernière mésaventure d'un passager  à bord d'un appareil de la compagnie d'aviation "American Airlines" qui avait suscité beaucoup d'émoi à travers la planète semble aujourd'hui changer la donne. Plusieurs sociétés ont décidé de revoir leur copie afin d'éviter que leurs entreprises ne subissent le contrecoup des mesures humiliantes à l'endroit des passagers.
Selon la presse, American Airlines et le voyageur par qui le scandale est arrivé la dernière foi ont finalement décidé de fumer le calumet de la paix. La société d'aviation aurait accepté d'indemniser le client molesté. Mais, le montant de l'indemnisation n'a pas été révélé.
Pour éviter que pareille situation ne se reproduise à l'avenir,  la société d'aviation vient de décider que désormais "ses équipages doivent se présenter à l'enregistrement au plus tard 60 minutes avant le vol, afin de laisser le temps au personnel de comptoir de refouler les passagers en trop à l'embarquement ; et non plus une fois qu'ils sont dans l'avion.
Aussi, American Airlines met-elle à jour sa pratique de surbooking interdisant son personnel de débarquer tout passager déjà en cabine. Le refus devrait se faire avant l'embarquement, précise la société.
La compagnie Delta Airlines semble emboîter le pas et va même plus loin. Désormais, dit-on, son personnel peut proposer jusqu'à 2 mille dollars à un passager qui se porte volontaire au débarquement. Si aucun passager ne se porte volontaire, le chef d'escales peut intervenir pour proposer jusqu'à 9.950 dollars (au lieu de 2.000 dollars).
Des sommes alléchantes désormais en faveur des passagers qui renonceraient au vol.

Serena se dit vexée
L'annonce de la prochaine maternité de la numéro 1 mondiale de tennis féminin ne pouvait pas faire que des heureux. Le contraire aurait étonné. Pour preuve, sans raison apparente,  llieNatase, icône du tennis roumain et sélectionneur de l'équipe nationale de ce pays,  a, sans retenue,  fait un commentaire qui ne peut que susciter de l'étonnement. Il se serait caché derrière son petit doigt pour lancer à propos de la prochaine naissance d'un enfant de Serena: "On va voir de quelle couleur il est. Chocolat au lait?..."
Les journalistes qui étaient à côté de lui pour une conférence de presse auraient tout entendu avant de le dénoncer dans la presse.
Pour Serena, de tels propos ne pouvaient mal tomber. Et son indignation est totale, même si elle estime que ce genre de personnages ne méritent que mépris.
"Cela me déçoit de savoir qu'on vit dans une société où des personnes comme llieNatase peuvent faire des commentaires aussi racistes envers moi et mon enfant à naitre, et des remarques aussi sexistes envers mes pairs", a entre autres réagi Serena William sur les réseaux sociaux.
L'ancien tennisman roumain a été entre-temps suspendu.
MALU

Publié dans citaf

Commenter cet article

Roland DUCOSS 28/07/2017 17:13

Bonjour !
je suis Roland DUCOSS. Il y a de cela 2 ans j'étais un homme malheureux et malchanceux. J'avais divorcé avec ma femme il y a long temps pourtant je l'aimais. Et j'ai parlé de ça sur internet pour avoir des conseils. Parmi tous les conseils que j'ai reçu une femme qui m'a conseillé de contacter un maitre suivit de son mail pour lui expliquer mon cas. Au début je n'avais pas confiance parce que j'ai déjà contacter beaucoup qui m'ont pas satisfait et quand je l'ai contacté, je lui ai expliqué toute la situation de ma femme et moi. Vous savez quoi?
Ce maitre m'a dit qu'il va me faire quelque chose pour que ma femme revienne. Et j'ai passé à quelques rituels.
Et bizarrement dans les sept jours à suivre ma femme est revenu en me suppliant de remarier avec elle, c'est un miracle pour moi en plus de ça j'avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finis et je suis en paix au travail et dans mon foyer. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.
(pour tous vos petits problèmes de rupture amoureuse ou de divorce-maladie-la chance-les problèmes liés a votre personnes d'une manière-les maux de ventre-problème d'enfants-problème de blocage-attirance clientèle-problème du travail,porte monnaie magique,multiplication d'argent ou tant d'autres). Ce maitre est très fort avec lui ma femme est revenue et j'ai eu la satisfaction en 7 jours il est très fort surtout les problèmes de retour affectif.
C'est une personne sérieuse et honnête qui offre son talent a des personnes honnêtes qui sont dans le besoin d'appui spirituel pour avoir satisfaction a tous les problèmes de leur vie actuelle, soit pour s'assurer d'un lendemain meilleur avec leur famille.
je me permets de vous laisser son mail;maitredjakpata@gmail.com:tel:+22961824284:whatsapp:+22961824284:viber;+22961824284