Echos du Kongo Central

Publié le par La Cité Africaine

Situation sécuritaire calme sur l’ensemble de la province du Kongo Central

La situation sécuritaire a été jugée généralement calme sur l’ensemble de la province du Kongo Central, hormis de quelques cas isolés de braconnage signalés sur la nationale n°1 Boma-Kinshasa via Matadi et des vols domiciliaires avec effraction à Kwilu-Nngongo, Muanda et Kimpese, a appris l’ACP samedi de source policière. Selon la source, cette situation a été au centre d’un entretien entre le nouveau ministre provincial de l’administration du territoire, de l’ordre public et des affaires coutumières du Kongo Central, Félicien Mbediya Kitembedi, et le commissaire provincial de la Police nationale congolaise (PNC), Philémon Mushid Yav, dans la cadre des rencontres de prise de contact entamés par ce membre de l’exécutif provincial avec les différents services de sécurité à l’occasion de son entrée dans ses nouvelles fonctions. Les deux parties ont profité de cette occasion pour sensibiliser la population à l’enrôlement massif en prévision des prochaines élections pour plus de sièges dans les institutions de prise de décision du pays. Poursuivant sa série de prises de contact, le ministre Mbedi a eu des entretiens avec le commandant de la 12ème région militaire  du Kongo Central avec qui il a évoqué la situation sécuritaire, avant d’exhorter  la population à sceller davantage le mariage avec les services de sécurité en dénonçant les foyers suspects  en vue de les mettre hors d’état de nuire et permettre à la paisible population de vaquer en toute quiétude à son vécu quotidien, conclu la même source.

 

Des préposés à l’état civil pour l’enregistrement des enfants dans les formations médicales de Matadi

Des préposés des trois communes de Matadi ont été positionnés dans plusieurs formations médicales de cette ville organisant des maternités pour l’enregistrement des enfants à l’état civil, a constaté l’ACP samedi. Interrogés, plusieurs d’entre eux ont indiqué que cette opération vise à donner aux enfants qui naissent leur nationalité congolaises  dans le respect de la loi, endéans 90 jours dès leur naissance. Elle permet également à ces enfants de compter parmi la population congolaise et de bénéficier des avantages familiaux pour ceux dont les parents travaillent, notamment les soins médicaux, la scolarisation, le voyage à l’étranger et la bourse d’études. Cette opération a été rendue possible grâce à une attestation de naissance délivrée aux parents par le médecin et qui reprend le nom de l’enfant, les noms des parents, l’adresse physique, la date naissance, le poids à la naissance et l’adresse complète des parents. Elle bénéficie de l’appui de la coopération RDC-Unicef par le truchement du  ministère des Affaires sociales. Dans ce cadre, l’Unicef a mis des moyens pour former des animateurs de base des confessions religieuses dans la sensibilisation de la communauté sur cette  pratique.

 

Campagne de numérotage des voitures taxis, taxis-bus et motos à Matadi

Le maire de Matadi, Jean-Marc Nzeyidio Lukombo, a amorcé une campagne de numérotage des voitures taxis, taxis-bus et motos dans le cadre de renforcement des mesures de sécurité contre les inciviques et le vol des engins roulants dans la ville de Matadi, a appris l’ACP samedi de la mairie. Cette campagne est consécutive  à un plaidoyer du président provincial  de l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO), Roly Nsueka. A cet effet, les enseignes à placer aux portières des véhicules sont présents à la mairie pour cette fin utile, a renseigné la mairie, sans préciser la modalité d’acquisition.

 

3.984 participants aux épreuves hors session de l’examen d’Etat 2016-2017 à Boma

Trois mille neuf cent quatre-vingt-quatre (3.984) candidats, dont 1960 filles et 2024 garçons, ont effectivement pris part aux épreuves hors session de l’examen d’Etat 2016 -2017 à Boma contre 4.142 inscrits à la division sous provinciale de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), a indiqué jeudi dans un entretien avec l’ACP l’inspecteur chef de pool du secondaire, Cyrile Nzita Ngombe.  L’inspecteur du pool n’a pas justifié l’absence à ces épreuves de 153 candidats dont 73 filles et 85 garçons, lors de cet entretien qui s’est déroulé  à l’inspectorat du pool à Boma. 12 centres ont abrité ces épreuves hors session de l’examen d’Etat principalement sur la dissertation, le français oral et le jury pratique et qui, a-t-il noté, se sont déroulées dans des très bonnes conditions.

 

Le médecin chef de zone de santé de Matadi suspendu de ses fonctions

Le médecin chef de zone de santé de Matadi, le Dr Goethe Makindu, a été suspendu de ses fonctions, a appris l’ACP mercredi  de source médicale.      Selon la source, cette suspension est intervenue après l’organisation des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite organisées en avril dernier. Les raisons de cette suspension à durée indéterminée n’ont pas été révélées à l’ACP. Son  intérim est assuré par le médecin directeur de l’hôpital provincial de référence de Kinkanda, le Dr Bijoux Nsoki.

 

Un enseignant se fait escroquer  2.500 dollars à Matadi

Un enseignant d’une école secondaire de Matadi a été victime d’une escroquerie par un inconnu à qui il a envoyé, par téléphone en quatre tranches, un montant de 2.500 dollars américains à la rentrée des vacances de pâques, a appris l’ACP mercredi d’un membre de sa famille. Selon la source, tout est parti d’un coup de téléphone d’un inconnu, dont la conversation a fait croire qu’il connaissait bien l’enseignant ainsi que tous les membres de sa famille, à qui il a proposé un marché des produits servant à capturer facilement des poissons dans la cité côtière de Muanda à partir d’où appelait l’escroc. Emballé par la proposition par le projet, l’enseignant n’a pas hésité d’envoyer de l’argent soustrait de son salaire, de prêts et d’une intervention de sa famille. Après deux jours qui ont suivi l’opération de transfert de fonds vers Muanda, l’escroc a fermé tous ses téléphones jusqu’à ce jour.

 

Identification des problèmes de gestion des médicaments et intrants spécifiques au Kongo Central

Plus d’une soixantaine des cadres et agents de 31 zones de santé du Kongo Central se sont réunis, lundi et mardi au siège de l’OMS/Matadi, pour identifier les problèmes de gestion des médicaments et intrants spécifiques, a appris l’ACP du président du groupe de travail des médicaments et intrants spécifiques de la direction provinciale du contrôle  des médicaments (une structure de la division de la santé), le pharmacien André Lukuala Diamfimba.   L’objectif de cette réunion était d’identifier  les problèmes de gestion des médicaments et intrants spécifiques  dans toutes les zones de santé du Kongo Central. Les participants ont également étudié le mécanisme devant permettre d’avoir une idée sur les estimations en besoins des médicaments et intrants spécifiques de leurs structures médicales de manière périodique (trimestre, semestre et année) pour une bonne valorisation. La réunion, qui a regroupé à son premier jour les tradipraticiens, a intégré, au deuxième jour, les administrateurs gestionnaires  et pharmaciens de zones de santé. Elle est partie d’un constat de faiblesse en cette matière dans les structures des soins. Cette réunion de deux jours, financée par  la Santé rurale (SANRU), a attiré beaucoup d’intérêts dans le chef de  participants sur la gestion des médicaments.

 

Caritas développement évalue à Matadi le projet des pratiques familiales essentielles

Une centaine d’animateurs de base de l’église catholique de Matadi ont procédé, lundi dans la salle paroissiale Sacré-Cœur de Kinkanda, à l’évaluation mensuelle du projet de promotion des pratiques familiales essentielles (PFE) par Caritas Développement pour le mois d’avril 2017, rapporte l’ACP. Supervisée par  Jean-Claude Makuntima  et Blandine Mayamona de cette structure, cette évaluation d’une journée avait pour objectif de faire l’état d’avancement des activités de sensibilisation de ces pratiques  par des animateurs formés il y a une année dans leurs paroisses respectives. Le but de ce projet est de réduire la morbidité et la mortalité de l’enfant et de la mère. Au sein de la communauté, les animateurs partagent les informations pour lutter contre plusieurs maladies un coût réduit. Les  superviseurs ont placé l’accent sur le remplissage des fiches  de collecte des données dans les ménages, les groupes et la planification des activités mensuelles. Le projet s’étend dans quatre pools dont Matadi, Boma, Kisantu et Nkamba.

 

Le championnat de football  féminin démarre le 17 mai prochain à Matadi

La 5ème édition du championnat de football  féminin démarrera le 17 mai prochain au terrain Damar de Matadi, a appris l’ACP mardi du président sportif du football club féminin Promo Sport de Matadi, Jean-Claude Makayi. Selon la source, le coup d’envoi de ce championnat pourra être donné par le président de la commission nationale de football  féminin, Lyly Tshimpumpu, qui séjournera à Matadi pour installer la commission provinciale du football  féminin du Kongo Central. Le président sportif du FCF Promo Sport  a rassuré l’opinion que les préparatifs vont bon train et que ses poulains se préparent  pour rééditer l’exploit en conservant le titre local depuis quatre éditions. Au total, 4 clubs féminins prendront part à cette compétition, dont le FCF Promo-Sport (tenant du titre), les FCF Inga Sport, Gora et Etoile de Matadi. Le calendrier  du championnat  se présente de la manière suivante : le 17 mai 2017 à 11 H 00’ Promo-Sport contre Gora Sport, le 18 mai 2017  à 11 H 00’ Etoile de Matadi contre Promo-Sport, 20 mai 2017 à 11 H 00’ Gora Sport contre Etoile de Matadi, le 21 mai 2017 à 15 H30’ Inga Sport contre Promo-Sport, le 27 mai 2017 à 11 H 30’ Gora contre Inga Sport et le 30 mai 2017 à11 h 30’ Inga Sport contre Etoile de Matadi.

 

Vers la restauration de l’écosystème dans la réserve biosphère de Luki au Kongo Central

Le Réseau des femmes pour le développement (REFED), une structure basée à Boma, entend mobiliser ses énergies en vue d’exécuter, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la restauration de l’écosystème dans un projet de reboisement de la réserve de Luki, précisément au Kilomètre 28 et au village Mangala dans le secteur de Boma Bungu, a indiqué Mme Engel Abou, vice-présidente du REFED lors d’un entretien lundi avec l’ACP dans son bureau de travail à la mairie de Boma. Dans le cadre de ce projet, le REFED a déjà, dans sa pépinière, 30.000 plantules composées des arbres fruitiers (l’avocatier et les safoutiers), les bois d’œuvres, les acacias, les limba, le Kalungi, mvovo et autres essences utiles à conserver dans cette réserve de l’Etat. Ce reboisement sera effectué par la communauté locale dans le but de consolider la lutte contre le réchauffement climatique et assurer l’autosuffisance alimentaire dans la contrée, a relevé Abou. Cette réserve biosphère de Luki comprendra aussi des ruches pour la fabrication du miel, l’élevage de porc, de la volaille et la culture des champs avec des semences améliorées. Tous les notables du secteur de Boma Bungu et le chef de secteur, Vangu Ndoki, regroupé dans un conseil d’appropriation, ont été impliqués dans ce projet financé par le Fonds Mondial. La hauteur du financement et la durée du projet n’ont pas été révélés.

 

297 nouveaux nés enregistrés à l’état civil dans la commune de Kabondo au premier trimestre 2017

Deux cent quatre-vingt-dix-sept (297) enfants nouveaux nés ont été enregistrés au bureau de l’état civil de la commune de Kabondo à Boma au premier trimestre 2017 contre 138 pendant la période correspondante de l’année 2016, a indiqué mardi Mme Angélique Luzolo, préposée au bureau de l’état civil de cette municipalité. Sur les 297 nouveaux nés, a-t-elle fait savoir, 197 garçons et 100 filles ont été dénombrés contre 65 garçons et 73 filles en 2016. L’augmentation du nombre d’enfants enregistrés en 2017 est consécutive à une grande sensibilisation des chefs des cellules et d’avenues sur l’importance de l’enregistrement des enfants et ses avantages, a-t-elle conclu.

 

36.062 tonnes des marchandises enregistrées au port de Boma au premier trimestre 2017

Trente-six mille soixante-deux (36.062) tonnes des diverses marchandises ont été enregistrées au port maritime de Boma au premier trimestre 2017 contre 31.790 tonnes la période correspondante de 2016, soit une augmentation de 4.272 tonnes, a indiqué mardi à l’ACP M. François Nsilulu Ngoma, chargé des statistiques au port de Boma. Sur les 36.062 tonnes, 33.644 tonnes ont été destinées à l’importation et 2.418 à l’exportation, a-t-il précisé. 19 navires de haute mer ont transité par ce même port maritime au premier trimestre 2017. Le port maritime de Boma a une capacité d’accueil de quatre navires de haute mer, a relevé la source.

 

Un cercueil en tôle pour enterrer un ajusteur de Kinzau-Mvuete

Un collectif des ajusteurs de Kinzau-Mvuete, cité située à  60 Km de Matadi, sur la nationale n°1 Boma-Matadi, s’est fabriqué un cercueil en tôle pour enterrer leur collègue décédé, il y a une semaine, a constaté l’ACP le week-end à Matadi. Approchés le jour de la sortie du corps de la morgue de l’hôpital provincial de référence de Kinkanda, ses collègues estimé que c’était là une nouvelle technologie. Ils ont  donné à ce cercueil en tôle noire, peint en couleurs bleu et blanche, la forme d’un véhicule Mercédès station wagon, avec quatre pneus de la brouette, deux rétroviseurs et tiré à l’aide d’une corde. Ce scénario a attiré la curiosité des Matadiens  et des passants lorsque le cortège a quitté la morgue pour se diriger vers la place Dorcas, sur une distance d’environ 500 m, d’où ils devaient prendre place à bord d’un corbillard pour la cité de Kinzau-Mvuete. Le collectif des ajusteurs a dit avoir pensé à cette ingéniosité qui lui a permis de minimiser le coût de ce cercueil estimé à moins de 100.000 F C (70$), alors que le cercueil en bois pour adulte varie entre 250 et 1.000$ selon la qualité du bois et l’esthétique. Pour permettre aux membres de la famille, amis et connaissances de voir le corps de l’ajusteur, les fabricants ont placé des vitres aux extrémités sur le couvercle du cercueil.

 

Plusieurs personnes blessées dans un accident de circulation sur la route Boma-Matadi

Plusieurs personnes ont été grièvement blessées dans un accident de circulation produit samedi sur la nationale n°1 Boma-Matadi, a indiqué lundi à l’ACP  un élément de la Croix-Rouge. Dans son témoignage, ce membre de la Croix-Rouge a précisé que l’accident, qui a fait neuf blessés, s’est produit à 4 Km de Matadi, non loin de la bifurcation de Tshimpi, lorsque les clients rentraient d’un enterrement au cimetière de Boko Ntumba. Les causes de cet accident sont l’excès de vitesse, la défectuosité du système de freinage, l’état d’ivresse du chauffeur et le surnombre des clients dans ce véhicule IST/Ketch de quatre places mais qui transportait 1personnes, a noté la même source. Toutes les victimes, des jeunes pour la plupart, ont été acheminées à l’hôpital provincial de référence de Kinkanda à Matadi pour des soins. Le chauffeur a disparu dans la nature après avoir commis son forfait.

Une sélection de Phil. NGOMA

Publié dans citaf

Commenter cet article

Roland DUCOSS 28/07/2017 16:58

Bonjour !
je suis Roland DUCOSS. Il y a de cela 2 ans j'étais un homme malheureux et malchanceux. J'avais divorcé avec ma femme il y a long temps pourtant je l'aimais. Et j'ai parlé de ça sur internet pour avoir des conseils. Parmi tous les conseils que j'ai reçu une femme qui m'a conseillé de contacter un maitre suivit de son mail pour lui expliquer mon cas. Au début je n'avais pas confiance parce que j'ai déjà contacter beaucoup qui m'ont pas satisfait et quand je l'ai contacté, je lui ai expliqué toute la situation de ma femme et moi. Vous savez quoi?
Ce maitre m'a dit qu'il va me faire quelque chose pour que ma femme revienne. Et j'ai passé à quelques rituels.
Et bizarrement dans les sept jours à suivre ma femme est revenu en me suppliant de remarier avec elle, c'est un miracle pour moi en plus de ça j'avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finis et je suis en paix au travail et dans mon foyer. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.
(pour tous vos petits problèmes de rupture amoureuse ou de divorce-maladie-la chance-les problèmes liés a votre personnes d'une manière-les maux de ventre-problème d'enfants-problème de blocage-attirance clientèle-problème du travail,porte monnaie magique,multiplication d'argent ou tant d'autres). Ce maitre est très fort avec lui ma femme est revenue et j'ai eu la satisfaction en 7 jours il est très fort surtout les problèmes de retour affectif.
C'est une personne sérieuse et honnête qui offre son talent a des personnes honnêtes qui sont dans le besoin d'appui spirituel pour avoir satisfaction a tous les problèmes de leur vie actuelle, soit pour s'assurer d'un lendemain meilleur avec leur famille.
je me permets de vous laisser son mail;maitredjakpata@gmail.com:tel:+22961824284:whatsapp:+22961824284:viber;+22961824284