Echos du Kongo Central

Publié le par La Cité Africaine

Adoption de la proposition d’édit sur les associations et les

établissements d’utilité publique au Kongo Central

La plénière de l’Assemblée provinciale du Kongo Central réunie sous la direction de son président, Léonard Nsimba Nzungila, a adopté mercredi le rapport de la commission mixte Politique administrative et judiciaire (PAJ) et socioculturelle sur la proposition d’édit portant organisation et coordination des associations sans but lucratif et des établissements d’utilité publique œuvrant dans la province, rapporte l’ACP. Mardi, au terme de l’examen et de l’adoption des 37 articles composant cette proposition d’édit qui est un arriéré parlementaire, confié pendant la session ordinaire de septembre 2016 à la commission mixte PAJ et socioculturelle pour un travail de fond, la plénière de l’assemblée s’est trouvée dans l’impossibilité de procéder à son adoption intégrale, faute de quorum qui exigeait la présence des trois quarts des membres à cette séance, conformément au règlement d’ordre intérieur régissant l’assemblée provinciale. A cet effet, le président de l’assemblée a saisi cette opportunité pour fustiger l’absentéisme qu’affichent certains de ses membres depuis la rentrée parlementaire de la session en cours, avant de décider la suspension du vote, qui reste à programmer à la séance subséquente portant sur la même matière et lors de laquelle les décisions seront valablement prises à la majorité relative, selon la loi. Il a toutefois lancé un appel aux absentéistes à reprendre le service, en vue de se soustraire des affres de la loi. Auparavant, la députée Marie Josée Mfulu Masaka, auteur de cette proposition d’édit, avait remercié les membres de cette commission mixte pour le travail de toilettage réalisé sur ce projet de  loi. De son côté, le président de cette commission mixte, Papy Mambo Lwamba, a fait remarquer à la plénière l’indifférence du gouvernement provincial qui ne rencontre aucun intérêt sur les projets d’édits lui envoyés par l’assemblée provinciale, avant de fustiger le comportement des certains membres de sa commission qui ne participaient pas aux séances. Il convient de souligner qu’avant d’aborder l’ordre du jour de la plénière de ce mercredi, l’assemblée avait procédé au vote intégrale de la proposition d’édit sur l’organisation et la coordination au Kongo Central des associations et des établissements d’utilité publique laissé en suspens.

 

Recevabilité par l’assemblée du Kongo Central des édits sur l’organisation de la fonction publique provinciale et locale

L’assemblée provinciale du Kongo Central a, au cours de sa plénière tenue mercredi sous la direction de son président, Léonard Nsimba Nzungila, déclaré recevable les édits portant sur l’organisation de la fonction publique provinciale et locale, présentés par le ministre provincial de la fonction publique, Adolphe Sambu Mabiala, indique une dépêche publiée par l’ACP. Auparavant, le ministre provincial de la fonction publique avait fait, à l’intention des députés provinciaux, la présentation textuelle de ces deux projets d’édits, dont le premier fixant l’organisation et le fonctionnement des services publics de la province du Kongo Central et de ses entités territoriales décentralisées, se limite aux matières provinciales et locales, et s’appuie notamment sur le projet d’édit type élaboré par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), pour l’ensemble des provinces sur résolution de la conférence des gouverneurs tenue en 2014 à Lubumbashi. Le second projet d’édit, a-t-il dit, qui porte sur le statut du personnel de carrière de la fonction publique provinciale et locale du Kongo Central, s’appuie sur la loi n°16/013 du 15 juillet 2016 portant statut des agents de carrière des services publics de l’Etat qui limite son champ d’application au niveau national et exclut les agents relevant de la fonction publique provinciale et locale qui eux devront être régis par des édits provinciaux. Il a indiqué que ce projet d’édit élaboré par le gouvernement provincial du Kongo Central s’articule autour de six titres relatifs aux des dispositions générales, au recrutement, aux droits, aux devoirs et aux incompatibilités, aux avantages accordés après la cessation définitive des services, aux organes consultatifs et aux dispositions transitoires et finales.  Ce projet de loi fait sienne les principales innovations portant notamment sur l’affirmation des principes d’apolitisme, de neutralité et  d’impartialité de l’agent, sur l’organisation du pluralisme syndical au sein des services publics et sur le relèvement à 18 ans minimum et à 35 ans maximum de l’âge de recrutement à la fonction publique provinciale et locale sans préjudice des emplois spéciaux. Il fixe à 35 ans la durée de la carrière et à 65 ans l’âge limite pour l’admission à la retraite, enrichit la nomenclature des droits spécifiques reconnus à l’agent de l’administration publique et locale notamment les crédits et de l’avance sur traitement, les frais d’équipement, le pécule de congé, a conclu le ministre provincial de la fonction publique. A la fin de cette présentation, la plénière de l’assemblée, par la voie de son président, s’est prononcée pour l’envoi de ces deux projets d’édits à une commission pour traitement la séance précédente.

 

Sensibilisation des députés provinciaux au processus d’enrôlement de la population du Kongo Central

La salle des plénières de l’assemblée provinciale du Kongo Central a reçu mercredi, en activité extraparlementaire, l’expert de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), M. Bodi Nsasa, venu sensibiliser les députés provinciaux sur le processus d’enrôlement de la population dont l’opération a débuté au Kongo Central le 30 avril 2017. Dans son exposé, rapporte l’ACP, l’expert de la Central électorale nationale a expliqué aux élus du peuple le déroulement de cette opération d’enrôlement à travers les entités de la province du Kongo Central qui doit mobiliser dans l’ensemble quelques trois millions d’électeurs.  Les députés provinciaux ont été responsabilisés pour sensibiliser la population à travers leurs entités respectives au cours de la tenue de cette activité d’enrôlement.

 

Clôture à Matadi de la session de formation de journalisme en ligne

La session de formation de journalisme en ligne organisée à Matadi par le Centre supérieur de formation en journalisme et informatique (CEFOJI) à l’intention des professionnels des médias de cette ville s’est clôturée mardi au temple protestant Enseignement, indique l’ACP. Dispensée par le Pr Athanase Minengo, les enseignements ont porté sur les notions de base sur les nouvelles technologies de l’information (NTIC), l’informatique appliquée au journalisme et le journalisme en ligne. Une vingtaine des participants ont pris part à cette formation, parmi lesquels les professionnels des médias, les étudiants et autres personnalités intéressées par les NTIC. S’adressant aux récipiendaires pour la dernière fois, le Pr Minengo a indiqué que les nouvelles technologies de l’information et de la communication ne viennent pas supplanter les autres presse existantes à l’instar de la presse écrite, la radio et la télévision, mais plutôt la presse en ligne vient renforcer les ancien médias, a-t-il dit, avant d’exhorter les participants au séminaire à faire bon usage des enseignements reçus. Un message de remerciement des participants adressé leur formateur souhaitant l’organisation d’une session pour le renforcement des capacités a clôturé cette session qui a duré sept jours.

 

Les fidèles catholiques de la paroisse Isidore Bakanza invités

à ne pas céder à la manipulation politicienne

Les fidèles catholiques de la paroisse Isidore Bakanza à Boma ont été invités à ne pas céder à la manipulation politicienne, à l’occasion d’une célébration eucharistique animée dimanche par l’abbé Guy André Tsimba Vicaire de cette paroisse. L’officient du jour a exhorté les fidèles à rejeter tout ordre d’un député visant à troubler l’ordre public. « Nous sommes des Chrétiens, nous devons éviter de pratiquer un comportement haineux vis-à-vis de nos frères, comme nous demande le Seigneur Jésus-Christ, de nous aimer les uns les autres comme Dieu nous a aimés », a souligné l’abbé Tsimba dont les propos ont été recueillis par l’ACP. Par ailleurs, 34 fidèles catholiques ont été baptisés à la paroisse Isidore Bakanza à Boma, dimanche lors de la célébration de la messe pascale. Le baptême n’est pas un sacrement à vivre seulement le jour de baptême mais toute la vie, a relevé l’officient du jour, l’Abbé Tsimba, soulignant que la personne baptisée devient une lumière comme le Christ.

 

Un jeune homme calciné dans une cordonnerie en bois à Boma

Un jeune homme d’une quinzaine d’années a été retrouvé mort calciné mardi matin dans un atelier de cordonnerie derrière l’hôpital général de référence de Boma, a appris l’ACP des éléments de la Croix-Rouge Boma trouvés sur le lieu du drame. Le jeune homme, cordonnier de profession, passait la nuit à son lieu de travail dans ce kiosque en bois situé juste à côté d’un dépôt des carburants touché par un incendie dont l’origine n’a pas été déterminée. Cet incendie a embrasé aussi la pièce en bois abritant la cordonnerie. Le corps du cordonnier a été évacué le même jour par les membres de la Croix-Rouge pour le cimetière Kiphungu où il a été inhumé.

 

La Snel s’apprête à mettre en service des transformateurs dans

différents quartiers de Boma

Le directeur provincial de la Société nationale de l’électricité (SNEL)/Kongo central, Martin Futila, entend mettre en service d’ici le mois de juin prochain, en collaboration avec la députée nationale Ivette Mbadu, cinq transformateurs électriques dans les différents quartiers de Boma, a annoncé cette dernière lors de sa mission éclair le week-end dans cette ville. Selon une dépêche de l’ACP, au cours d’une visite en compagnie du directeur provincial de la Snel, la députée Ivette Mbadu a vérifié et confirmé la présence de ces cinq transformateurs dont l’un, en panne, devra être envoyé à Matadi pour réparation. Ces transformateurs, qui ont été retrouvés aux quartiers Nti Kula, Kilomètre 4, Camp Banana, centre social de Kabondo et Kikiaka, sont issus d’un don du gouverneur de Jacques Mbadu Nsitu non utilisé depuis quatre ans par la Snel. Au terme de cette visite de terrain, la députée Ivette Mbadu a demandé à la Snel de préparer un état de besoins devant permettre la mise en service de ces transformateurs. En réponse à cette demande, le directeur provincial de la Snel s’est dit prêt à faire ce travail jusqu’au mois de juin prochain et mettre en service ces transformateurs pour l’intérêt de la population. Cette mise en service est une réponse de la députée nationale à la demande de la population de Boma vivant dans ces cinq points de la ville.

 

Le projet d’implantation à Matadi de l’Institut des hautes études soumis à l’autorité urbaine

Le maire de Matadi, Jean-Marc Nzeyidio Lukombo, s’est entretenu mardi dans son bureau de travail avec M. Ngoie Joselyn, représentant en RDC de l’Institut des hautes études venue l’informer de son projet d’implantation à Matadi de cet établissement d’enseignement supérieur qui organise des enseignements dans divers domaines scientifiques en faveur des finalistes écoles secondaires locales. L’hôte du maire a profité de cette rencontre pour expliciter le fonctionnement, la modalité d’inscription et d’adhésion à son institut dont le siège est basé en Tunisie avec des représentations dans certains pays d’Europe et d’Afrique. Il a rassuré son interlocuteur de son accompagnement dans la réalisation de ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la formation des l’élite intellectuelle du Congo de demain, car, a-t-il conclu, l’émergence d’un pays dépend du coefficient intellectuel qu’il regorge. M. Ngoie mettra à profit son séjour matadien pour prendre contact ave les finalistes du secondaire en vue de faire connaitre son établissement d’enseignement  pour dispositions pratiques d’inscription.

 

L’assemblée du Kongo Central valide le mandat du 1er suppléant de feu Bunyeku élu de Matadi

L’assemblée provinciale du Kongo Central réunie jeudi en séance plénière sous la direction de son président, Léonard Nsimba Nzungila, a validé le mandat du 1er suppléant de feu Jean-Pierre Bunyeku Bumpasa, élu sur la liste du Mouvement de libération du Congo (MLC) dans la ville de Matadi lors de l’élection provinciale de 2006, décédé en plein mandat au début de l’année en cours, rapporte l’ACP. Avant que la plénière de l’assemblée du Kongo Central se prononce sur la perte de mandat du feu député Bunyeku par décès et procéder à la validation de celui de son 1er suppléant, le président de cette institution avait préalablement confié le dossier du défunt à la Commission politique et juridique  (PAJ) pour vérification, en vue d’identifier authentiquement son 1er suppléant qui répond aux noms de Ambroise Mukala Kapay. Au terme de cet exercice parlementaire de vérification par la commission PAJ qui avait duré une dizaine des minutes, le président de la commission, le député Papy Mambo Lwamba, a rendu à la plénière le verdict de la PAJ en faveur du requérant Ambroise Mukala Kapay, qui a aussitôt vu son pouvoir validé par le président de l’assemblée provinciale du Kongo Central en qualité de député.    L’entrée à l’assemblée du Kongo Central du nouveau député Ambroise Mukala Kapay porte à 14 le nombre des suppléants qui siègent dans cette institution de 30 sièges, ayant connu en plus de onze ans d’existence le décès des 6 titulaires de mandat, les autres ayant cédé le mandat à leurs suppléants pour avoir accepté d’exercer un autre mandat dans le gouvernement provincial. Auparavant, la plénière avait examiné et adopté le rapport de la commission de la PAJ sur la proposition d’édit portant mécanisme de planification du développement de la province du Kongo Central, constituant un arriéré parlementaire présenté par la vice-présidente, Marie Josée Mfulu Masaka.

Une sélection de Phil. NGOMA

Publié dans citaf

Commenter cet article

Roland DUCOSS 28/07/2017 17:11

Bonjour !
je suis Roland DUCOSS. Il y a de cela 2 ans j'étais un homme malheureux et malchanceux. J'avais divorcé avec ma femme il y a long temps pourtant je l'aimais. Et j'ai parlé de ça sur internet pour avoir des conseils. Parmi tous les conseils que j'ai reçu une femme qui m'a conseillé de contacter un maitre suivit de son mail pour lui expliquer mon cas. Au début je n'avais pas confiance parce que j'ai déjà contacter beaucoup qui m'ont pas satisfait et quand je l'ai contacté, je lui ai expliqué toute la situation de ma femme et moi. Vous savez quoi?
Ce maitre m'a dit qu'il va me faire quelque chose pour que ma femme revienne. Et j'ai passé à quelques rituels.
Et bizarrement dans les sept jours à suivre ma femme est revenu en me suppliant de remarier avec elle, c'est un miracle pour moi en plus de ça j'avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finis et je suis en paix au travail et dans mon foyer. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.
(pour tous vos petits problèmes de rupture amoureuse ou de divorce-maladie-la chance-les problèmes liés a votre personnes d'une manière-les maux de ventre-problème d'enfants-problème de blocage-attirance clientèle-problème du travail,porte monnaie magique,multiplication d'argent ou tant d'autres). Ce maitre est très fort avec lui ma femme est revenue et j'ai eu la satisfaction en 7 jours il est très fort surtout les problèmes de retour affectif.
C'est une personne sérieuse et honnête qui offre son talent a des personnes honnêtes qui sont dans le besoin d'appui spirituel pour avoir satisfaction a tous les problèmes de leur vie actuelle, soit pour s'assurer d'un lendemain meilleur avec leur famille.
je me permets de vous laisser son mail;maitredjakpata@gmail.com:tel:+22961824284:whatsapp:+22961824284:viber;+22961824284