En signant l’arrangement particulier le MLC a négocié la tête du CSAC et le départ de Micheline Bile à la CENI

Publié le par La Cité Africaine

Selon un Bembiste qui a requis l’anonymat, deux points majeurs ont poussé le Mlc parti de Bemba de signer l’arrangement particulier, le contrôle du CSAC, le départ de Micheline Bile de la CENI, et la libération des militaires du MLC détenus depuis 2007 à Makala, sans jugement. La tête du CSAC n’est pas exclue. Mais cela n’est pas encore acquis. Des pourparlers se poursuivent entre le MLC  et la MP pour ce poste. La tête du CSAC et le départ de Micheline Bile est déjà acquis, selon le bembiste qui a livré ses informations. Le Président de la République doute encore de confier la CSAC au MLC, parce qu’il voudrait avoir des garanties auprès de Jean Pierre Bemba, précise notre source. Eve Bazaiba secrétaire général du MLC court-circuité par la démarche de Fidèle Babala n’a pas encore souscrit à l’acte de ce dernier. Pour elle  le MLC ne devrait pas signer l’arrangement particulier. Une position qui fragilise le parti de Bemba. La position de Bazaiba risque d’engendrer de nouvelles vagues de départs si Bemba ne gère pas bien le problème à l’interne de son parti. Des sources crédibles au MLC annoncent que Bazaiba donnera une conférence de presse après son retour au pays. Babala lui dit avoir signé l’arrangement particulier avec l’aval de Bemba. Bazaiba de son côté dit aussi avoir la bénédiction de Bemba sur la non signature du MLC de l’arrangement particulier

Publié dans citaf

Commenter cet article