Pour Kitenge Yesu: L’arrangement particulier signé au Palais du Peuple est un passe-temps

Publié le par La Cité Africaine

Kitenge Yesu qualifie de distraction la signature des arrangements particuliers, qui a eu lieu la semaine passée au Palais du Peuple en présence des deux Présidents de cette institution. Distraction selon Kitenge Yesu, car, il estime que quoi qu’il en soit et quoi qu’il en coute, la MP reviendra à l’accord original celui signé avec les évêques. Que l’arrangement particulier signé entre la MP et ses nouveaux alliés l’UNC et le MLC, est une feuille de chou taillée sur mesure pour satisfaire une famille politique. Ce ténor du Rassemblement et leader de la plateforme conclave des Républicains, garde son optimisme sur la signature des vrais arrangements particuliers et à l’application de l’accord de la saint sylvestre signé le 31 décembre 2016.  Qu’il pleuve ou qu’il neige, selon lui, la MP va respecter l’accord des évêques. Nous savons que la peur a changé de camp. D’où, la Majorité fait tout dans la précipitation. Nulle part dans l’accord il est mentionné que les arrangements particuliers devraient être signés au Palais du Peuple. C’est donc une entorse à l’accord des évêques. La pression extérieure et intérieure est tellement forte que la Majorité présidentielle va revenir à l’accord, fait remarquer l’ancien ministre de l’information sous Mobutu. Kitenge pose déjà les jalons d’un autre round des discussions entre le Rassemblement et la Majorité élargies à ses alliés l’UNC  et le MLC à Addis-Abeba. Kitenge ne regrette rien des départs qui sont enregistrés au Rassemblement. Des départs qui visent à isoler Moise Katumbi et Félix Tshisekedi. Selon lui, c’est un fait banal qui ne mérite pas un seul commentaire. Dans son appréhension tout le monde pourra partir du Rassemblement, mais le peuple soutiendra Félix Tshisekedi et Moise Katumbi qui sont devenus deux leaders incontestés. De poursuivre que, ces départs qui est l’œuvre de la Majorité ragaillardit Félix Tshisekedi et Moise Katumbi dans l’opinion. Au-delà de tout, le leader de conclaves des Républicains, Kitenge Yesu rassure l’opinion que l’accord des évêques sera appliqué du fait que, la communauté internationale a pris  position sur l’application de l’accord via la résolution 2348, voté à l’unanimité au conseil de sécurité des nations-unies. Au cas de la non-application de ladite résolution à en croire Kitenge la Majorité présidentielle risque gros avec les sanctions qui sont annoncées d’ici le 15 mai prochain.

Ya MAKIESE

 

Publié dans citaf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article