Profond remaniement du gouvernement provincial du Kongo Central

Publié le par La Cité Africaine

Véritable tremblement de terre qui voit 7 ministres sur 10 éjectés du

Gouvernement ; Trois nouveaux y font leur entrée

* Un gouvernement plus soudé et resserré qui passe de 10 ministères à 6 ;

* Le nombre de membres du Cabinet du gouverneur passe de 10 à 4

* Le gouverneur Mbadu invoque des motifs politiques, financiers et d’efficacité

On ne l’a pas vu venir celle-là, le gouverneur de province du Kongo Central, Jacques Mbadu Nsitu, vient de provoquer un chambardement total de son gouvernement provincial où 7 ministres sur dix sont remerciés. A signaler cependant dans le lot,  le cas particulier du doyen Léonard Fuka Unzola, qui quitte l’exécutif provincial à sa propre demande, et regagne l’Assemblée provinciale. Il est vrai que l’homme semblait déjà assez fatigué pour les tâches très astreignantes de gestion d’un ministère provincial embrassant près de dix portefeuilles en son sein.

Sont maintenus au sein du Cabinet provincial : Sambu Mabiala dit ‘’chèque barré’’ pour sa rigueur, Pierre Kabangu Nsalambi de l’Agriculture et Florian Masaki Nzembele. Trois nouvelles figures font leur entrée parmi lesquelles, Maurice Vodikuluakidi, ancien directeur de cabinet du gouverneur, qui est nommé ministre près le gouverneur en charge des Finances et de l’Administration du gouvernorat.

Le secrétaire général et le secrétaire général adjoint du gouvernement provincial quittent leurs fonctions et cèdent leurs places à un membre sortant du gouvernement provincial en qualité de Secrétaire général et un ancien conseiller principal du gouverneur en qualité de Secrétaire général adjoint.

 

Mais quel sens accorder à ce profond remaniement ?

Selon des informations fournies à la Cité Africaine, le gouverneur Mbadu a des motifs politiques, financiers et d’efficacité. D’un point de vue politique, l’on sait qu’après quatre ans de cohabitation pacifique avec l’Assemblée provinciale, le deuxième semestre de la quatrième année du mandat de Jacques Mbadu n’a pas été de tout repos à cause des manipulations politiciennes et de l’immaturité de la classe politique tant de Kinshasa que du Kongo Central. L’on se rappelle encore cette motion de défiance honteuse orchestrée contre le gouverneur et qui fut rejetée par les députés provinciaux refusant de servir de marchepied aux ambitions de qui que ce soit. Or, des noms de certains proches collaborateurs à double face ont été mêlés, semblerait-il, à cette entreprise machiavélique. Rien de plus normal dans un tel cas qu’un gouverneur s’assure de la loyauté des ministres qui travaillent avec lui et balaie en conséquence autour de lui. Angélisme ne rime pas avec politique. Loin s’en faut.

Sur le plan financier, l’on argumente que les avantages financiers et matériels accordés aux animateurs de différentes institutions provinciales et à leurs collaborateurs n’ont pas résisté devant l’ampleur de la crise financière qui a vu non seulement  l’enveloppe provinciale rabattue d’environ 50% depuis avril 2016, mais en sus, les recettes additionnelles devant provenir de la DGR/KC n’ont pas pu amortir le choc financier que la Province a subi. L’on peut se souvenir de la faillite de l’ex REPERE, les collecteurs ayant quasiment privatisé les recettes revenant à la Province. L’on peut aussi noter les  engagements financiers de la Province auprès des banques pour réaliser quelques grands chantiers dont notamment le stade Lumumba, les routes et le nouveau bâtiment du Gouvernorat qui sera inauguré bientôt. Sans oublier, signale-t-on encore, que la morosité de l’environnement économique local tant au niveau du port de Boma que de celui de Matadi impacte sur les opérateurs économiques lesquels ont, ipso facto, connu une baisse notable de leur production, avec à la clef, un gap dans les recettes attendues par la Province.

En tant que manager avisé, le gouverneur a estimé qu’il  serait suicidaire de maintenir le tel quel le niveau de dépenses. D’où cette décision de compression des dépenses, par la réduction drastique du train de vie de l’Etat au niveau de la Province.

Partant, l’efficacité a commandé, pour faire face et aux impératifs politiques et aux impératifs financiers, de  redimensionner le personnel pour se situer dans les limites de l’enveloppe mensuelle affectée aux salaires, au lieu de faire usage d’acrobaties financières conduisant au  gonflement du passif de la Province vis-à-vis de ses agents.

A noter que ce profond remaniement demeure conforme à la Constitution et à la Loi n° 08/012 du 31 juillet 2008 portant principes fondamentaux relatifs à la Libre administration des Provinces.

Raison pour laquelle, le profond remaniement survenu se caractérise par les mesures suivantes :Le nombre des ministères est réduit de 10 à 6 ; le nombre de membres du cabinet du gouverneur passe de 10 à 4 ; les postes de Directeur de cabinet et de Directeur de cabinet adjoint sont supprimés et seront assurés par un Ministre près le gouverneur de province qui est en même temps en charge des finances.

Cette restructuration va aussi se poursuivre au niveau des services commis aux frontières dont le laxisme dans la collecte des recettes est notamment à la base des mesures de redimensionnement sus évoquées.

Par ailleurs, le gouverneur Mbadu rassure que les Personnels politiques et d’appoint qui quittent le gouvernement provincial recevront progressivement leurs arriérés de traitements et leurs six mois d’indemnités de sortie de manière échelonnée sur une période raisonnable n’excédant pas la fin de l’année 2017.

Ci-dessous des arrêtés consacrant la profonde restructuration du gouvernement  provincial et du cabinet du gouverneur du Kongo Central, Jacques Mbadu Nsitu

(Citaf).

Publié dans citaf

Commenter cet article

Roland DUCOSS 28/07/2017 17:10

Bonjour !
je suis Roland DUCOSS. Il y a de cela 2 ans j'étais un homme malheureux et malchanceux. J'avais divorcé avec ma femme il y a long temps pourtant je l'aimais. Et j'ai parlé de ça sur internet pour avoir des conseils. Parmi tous les conseils que j'ai reçu une femme qui m'a conseillé de contacter un maitre suivit de son mail pour lui expliquer mon cas. Au début je n'avais pas confiance parce que j'ai déjà contacter beaucoup qui m'ont pas satisfait et quand je l'ai contacté, je lui ai expliqué toute la situation de ma femme et moi. Vous savez quoi?
Ce maitre m'a dit qu'il va me faire quelque chose pour que ma femme revienne. Et j'ai passé à quelques rituels.
Et bizarrement dans les sept jours à suivre ma femme est revenu en me suppliant de remarier avec elle, c'est un miracle pour moi en plus de ça j'avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finis et je suis en paix au travail et dans mon foyer. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.
(pour tous vos petits problèmes de rupture amoureuse ou de divorce-maladie-la chance-les problèmes liés a votre personnes d'une manière-les maux de ventre-problème d'enfants-problème de blocage-attirance clientèle-problème du travail,porte monnaie magique,multiplication d'argent ou tant d'autres). Ce maitre est très fort avec lui ma femme est revenue et j'ai eu la satisfaction en 7 jours il est très fort surtout les problèmes de retour affectif.
C'est une personne sérieuse et honnête qui offre son talent a des personnes honnêtes qui sont dans le besoin d'appui spirituel pour avoir satisfaction a tous les problèmes de leur vie actuelle, soit pour s'assurer d'un lendemain meilleur avec leur famille.
je me permets de vous laisser son mail;maitredjakpata@gmail.com:tel:+22961824284:whatsapp:+22961824284:viber;+22961824284