ISC/Matadi Le comité de gestion salue l’attention particulière du gouverneur de province à cette institution

Publié le par La Cité Africaine

Il n’y a pas d’autres mécanismes pour se mettre up to date en ce qui concerne l’alignement pour une meilleure disposition de nouvelles matières au niveau des étudiants si ce n’est que la culture de la recherche.

Certes, le nouveau Directeur général de l’Institut Supérieur de Commerce, basé dans la ville de Matadi, le professeur Jean-Marie Kinkela Nsabi, ne jure que sur cet exercice auquel il invite tous les étudiants sans exception. Il lance, à cet effet, un vibrant appel de conscience à ses étudiants à la seule observance des instructions académiques à la discipline, le travail et l’apolitisme en plein cœur du milieu universitaire. Il ne cesse de mettre en garde quiconque contre toute forme de manipulations politiciennes au sein de l’Isc/Matadi qu’il considère un foyer non des moindres pour la formation d’une élite responsable qui sait faire la part des choses selon l’environnement. Cela sous-entend que l’environnement universitaire n’est pas un lieu pour les différentes structures politiques. La science avec conscience est, du moins, une dose qu’il faut dégager au regard de tout le monde au lieu de se jeter dans une diversion et une distraction pour mettre en mal la mission dévolue à l’enseignement supérieur et universitaire.

Face à certains dérapages qu’on peut déceler dans le chef de quelques étudiants, le Dg de l’Isc/Matadi ne lésinera nullement sur les moyens pour prendre des mesures et des sanctions sévères en l’endroit de tous les étudiants récalcitrants et autres fauteurs de trouble. Au cours de l’entretien qu’il a eu avec La Cité Africaine, le Professeur Jean-Marie Kinkela Nsabi a aussi demandé à tous les étudiants de s’acquitter sans menaces des frais académiques. Car, ces frais académiques ne vont pas dans la poche des individus. Ils sont reconnus par les autorités compétentes. Rien n’est inventé aussi de la direction générale. Ces moyens financiers, somme toute, permettent à résoudre certaines charges et obligations.

Le Dg de l’Isc/Matadi n’est pas allé sur le dos de la cuillère et, fort de son expérience, pour reconnaître que l’une des difficultés majeures pour l’université congolaise est d’ordre financier. Aussi s’est appesanti sur le respect des biens publics, la discipline, l’enseignement et la culture de la recherche tout en s’occupant en mille et un morceaux dans l’organisation des rencontres non seulement avec les membres du comité de gestion mais également avec toutes les couches d’étudiants ce, à tous les niveaux afin d’échanger des préoccupations. L’Isc/Matadi a déjà fait son nom à travers tous ces « produits » déversés sur le marché depuis la première promotion de cet alma mater.

Au-delà de tout, la recherche est l’un des chevaux de bataille pour le n° 1 du comité de gestion de cette institution d’enseignement supérieur et universitaire qui tient mordicus de sortir des sentiers battus. Tout en sachant qu’il ya beaucoup de défis à relever dans le secteur de la formation de la jeunesse congolaise à travers les institutions d’enseignement supérieur et universitaire, le Dg Jean-Marie Kinkela Nsabi trouvera tout de même la clé qu’il faut pour s’ouvrir avec tous ses collaborateurs à tous les niveaux afin d’apporter une nouvelle et particulière touche identitaire dans le sens de la politique d’amélioration et d’une bonne gestion managériale.

La réussite de tous ces paris, a-t-il dit en substance, ne pourra être réalisée qu’en mettant l’homme au centre de toutes les préoccupations majeures. Il a également des ambitions permises. C’est celles d’évoluer selon les dispositions légales en vigueur en répondant positivement aux exigences académiques, scientifiques et administratives. « Nous sommes également compté parmi les fils Ne Kongo pour accompagner le gouvernement provincial » dixit Jean-Marie Kinkela Nsabi qui trouve en cette exhortation la confiance que l’autorité de province place en eux dans l’exercice de ses fonctions – du fait que Jacques Mbadu Nsitu mesure la place qu’occupe l’Isc/Matadi dans la formation de l’élite de demain. Cette attention particulière du gouverneur de province, Jacques Mbadu Nsitu à l’endroit de l’Isc/Matadi est très visible à travers l’embauche de quelques finalistes et encore à l’assistance du gouvernement provincial, en vue de bien conduire cet alma mater sur la bonne voie.

Avant de prendre congé de nous, le Dg de l’Isc/Matadi dira : « Il n’y a pas de développement sans hommes de qualité. Je crois, c’est non seulement le devoir, mais aussi beaucoup plus d’obligations de faire encore mieux par rapport à ce qui a déjà été réalisé jusque-là ».

Il a capitalisé cet échange avec la presse pour lancer un appel aux hommes de Dieu notamment aux pasteurs, prêtres, et autres en leur qualité des bergers, de pouvoir procéder à l’encadrement de leurs membres par la formation et la vulgarisation des lois du pays. Car, leur rôle c’est de conscientiser leurs fidèles à promouvoir la paix, l’amour et le développement.

Enfin, la direction générale de l’Isc/Matadi dont les bâtiments se trouvent dans les environs immédiats de la maison communale de Mvuzi est confiée entre les mains du Professeur J.M Kinkela Nsabi avec pour Secrétaire général académique, le Prof. Jean-Pierre Ngoma Mpolo, le Prof. Xavier Bitemo Ndiwulu assume les fonctions de Secrétaire administratif. L’administrateur du budget a pour nom M. César Vunda di Maponza. Rappelons que l’Institut Supérieur de Commerce est le fruit juteux de la politique d’essaimage mise à jour par le gouvernement central qu’est dirigé le 1er Ministre Faustin Birindwa. Elle a été exécutée par le Ministre de l’Esu, Me Pascal Ndudi Ndudi yi Buloko en 1993. Année à laquelle l’Isc avait été agréé par les instances supérieures avec le cycle de graduat. C’est en 2008 que le Ministre national de l’Esu, le Dr Léonard Mashako, au cours de sa mission de contrôle des institutions supérieures et universitaires avait donné l’autorisation d’ouverture du cycle de licence. Ce, compte tenu des conditions d’études qu’il a considérées de loin meilleures que celles d’autres établissements de la capitale. Le tout est parti de là avec la première promotion des licenciés en 2010. L’actuel comité de gestion tient à l’excellence.

Popol NTULA

Publié dans citaf

Commenter cet article

Roland DUCOSS 28/07/2017 16:45

Bonjour !
je suis Roland DUCOSS. Il y a de cela 2 ans j'étais un homme malheureux et malchanceux. J'avais divorcé avec ma femme il y a long temps pourtant je l'aimais. Et j'ai parlé de ça sur internet pour avoir des conseils. Parmi tous les conseils que j'ai reçu une femme qui m'a conseillé de contacter un maitre suivit de son mail pour lui expliquer mon cas. Au début je n'avais pas confiance parce que j'ai déjà contacter beaucoup qui m'ont pas satisfait et quand je l'ai contacté, je lui ai expliqué toute la situation de ma femme et moi. Vous savez quoi?
Ce maitre m'a dit qu'il va me faire quelque chose pour que ma femme revienne. Et j'ai passé à quelques rituels.
Et bizarrement dans les sept jours à suivre ma femme est revenu en me suppliant de remarier avec elle, c'est un miracle pour moi en plus de ça j'avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finis et je suis en paix au travail et dans mon foyer. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.
(pour tous vos petits problèmes de rupture amoureuse ou de divorce-maladie-la chance-les problèmes liés a votre personnes d'une manière-les maux de ventre-problème d'enfants-problème de blocage-attirance clientèle-problème du travail,porte monnaie magique,multiplication d'argent ou tant d'autres). Ce maitre est très fort avec lui ma femme est revenue et j'ai eu la satisfaction en 7 jours il est très fort surtout les problèmes de retour affectif.
C'est une personne sérieuse et honnête qui offre son talent a des personnes honnêtes qui sont dans le besoin d'appui spirituel pour avoir satisfaction a tous les problèmes de leur vie actuelle, soit pour s'assurer d'un lendemain meilleur avec leur famille.
je me permets de vous laisser son mail;maitredjakpata@gmail.com:tel:+22961824284:whatsapp:+22961824284:viber;+22961824284