La Dynamique de la société civile pour le renouveau et le développement du Kwilu (DSCRD/KWILU) appelle au respect du mandat des députés provinciaux

Publié le par La Cité Africaine

La Dynamique de la Société Civile pour le Renouveau et le Développement du Kwilu a tenu  dimanche dernier, au Centre Culturel Congolais KIESE MEY, sur LOANGE N°2, dans la Commune de LEMBA, une réunion extraordinaire sur l’actualité de l’heure de la province du KWILU. On le sait, dans ladite province, une motion de défiance a été lancée le 24 mai dernier  contre le gouverneur Godel Kinyoka, accusé de mauvaise gestion par un groupe de députés provinciaux.

Pour la DSCRD/ Kwilu, la gestion de plus en plus contestée ne saurait laisser indifférents les fils et filles du KWILU, qui constate, qu’en dépit de cela, au moment d’organiser l’interpellation, le président de l’Assemblée provinciale a été rappelé à Kinshasa par les autorités, ainsi que le gouverneur et les présidents des trois groupes parlementaires du KWILU.

La DSCRD/KWILU  rappelle qu’en son temps, elle avait déjà lancé un S.O.S. stigmatisant la léthargie totale et le manque de flexibilité de l’Exécutif provincial, et, croyant faire œuvre utile, avait appelé les uns et les autres à plus de volonté politique et de retenue, afin de redorer le blason du KWILU des années 60, comme province pilote de la République. Cet appel, on se souvient, avait été relayé à travers les médias et notamment dans nos colonnes à La Cité Africaine. Mais, apparemment ce message de la DSRD n’a pas été entendu. Le vin étant tiré, indique la Dynamique, il faut le boire, mais dans l’intérêt supérieur de la province. D’où l’appel que lance à nouveau la DSCRD/KWILU, au terme de sa réunion extraordinaire tenue le wek end dernier à Lemba.  Elle demande donc :

 

‘’ 1. Au Gouvernement de la République

De ne pas arrêter l’élan de l’Assemblée provinciale par des immixtions Intempestives contraires à son rôle constitutionnel de contrôler l’action de l’Exécutif provincial.

2. Aux Députés provinciaux

De ne pas se laisser influencer par des intérêts partisans de leurs familles politiques, de n’envisager que l’intérêt supérieur de la province, de faire preuve d’impartialité et d’aller jusqu’au bout de la démarche, tout en respectant les procédures constitutionnelles et légales car leur avenir politique en dépend.

3. Au Gouverneur de la province du KWILU

De se prêter en toute responsabilité à l’exercice démocratique en fournissant à l’Assemblée provinciale ses moyens de défense.

4. Aux Organisations de la Société civile et forces vives du KWILU

De suivre de près la situation, d’éviter toute manipulation au profit des intérêts égoïstes et partisans, en vue de réserver lors des élections attendues de tous, un vote sanction aux fossoyeurs du développement de la province du KWILU.

Par ailleurs, la DSCRD/KWILU rappelle son inquiétude de voir que 13 ans après, le barrage de KAKOBOLA n’est toujours pas encore opérationnel. En même temps, elle invite avec insistance la population du KWILU à se faire enrôler massivement afin d’augmenter le nombre des sièges aux Assemblées nationale et provinciale’’.

En fait, ces ressortissants du Kwilu sont d’avis que le pouvoir central n’a aucune légitimité à s’immiscer intempestivement dans les prérogatives des députés provinciaux. Il faut noter que ces élus du peuple en provinces n’exercent pas un pouvoir par délégation pour le compte de Kinshasa. Ils exercent un mandat reçu de leurs électeurs et n’ont d’abord des comptes à rendre qu’à ceux-ci.  Dans ce cadre, personne n’a le droit de les empêcher de dénoncer les choses qui ne vont pas dans leur province et de prendre en conséquence les mesures qu’en toute responsabilité ils jugent utiles. Agir autrement, c’est vouloir étouffer l’expression démocratique à la base, les députés n’étant que des mandataires parlant au nom et pour l’intérêt bien compris de leur mandant qui est le peuple de la province, et non pas les autorités de Kinshasa.

La déclaration est signée par Jean marie NtantuMey, Pasteur Bienzi, Mbuyi Françoise, Julien KweyNsuer, Muladika Jean Jacques, Mayakoko Chanel, Kinzamba Z., Camille Ndombe, Jules Lubuma, KinwaMp., Lankupa Adrien, MadibaMunzikila

CITAF

 

Publié dans citaf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roland DUCOSS 28/07/2017 16:39

Bonjour !
je suis Roland DUCOSS. Il y a de cela 2 ans j'étais un homme malheureux et malchanceux. J'avais divorcé avec ma femme il y a long temps pourtant je l'aimais. Et j'ai parlé de ça sur internet pour avoir des conseils. Parmi tous les conseils que j'ai reçu une femme qui m'a conseillé de contacter un maitre suivit de son mail pour lui expliquer mon cas. Au début je n'avais pas confiance parce que j'ai déjà contacter beaucoup qui m'ont pas satisfait et quand je l'ai contacté, je lui ai expliqué toute la situation de ma femme et moi. Vous savez quoi?
Ce maitre m'a dit qu'il va me faire quelque chose pour que ma femme revienne. Et j'ai passé à quelques rituels.
Et bizarrement dans les sept jours à suivre ma femme est revenu en me suppliant de remarier avec elle, c'est un miracle pour moi en plus de ça j'avais des soucis au travail avec mon directeur tout ces problèmes sont finis et je suis en paix au travail et dans mon foyer. C'est le premier miracle que j'ai vu dans ma vie.
(pour tous vos petits problèmes de rupture amoureuse ou de divorce-maladie-la chance-les problèmes liés a votre personnes d'une manière-les maux de ventre-problème d'enfants-problème de blocage-attirance clientèle-problème du travail,porte monnaie magique,multiplication d'argent ou tant d'autres). Ce maitre est très fort avec lui ma femme est revenue et j'ai eu la satisfaction en 7 jours il est très fort surtout les problèmes de retour affectif.
C'est une personne sérieuse et honnête qui offre son talent a des personnes honnêtes qui sont dans le besoin d'appui spirituel pour avoir satisfaction a tous les problèmes de leur vie actuelle, soit pour s'assurer d'un lendemain meilleur avec leur famille.
je me permets de vous laisser son mail;maitredjakpata@gmail.com:tel:+22961824284:whatsapp:+22961824284:viber;+22961824284